fbpx

15 000€ et un an de prison, c’est la peine qu’encourra un médecin qui délivrera un certificat de virginité.

Avatar

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a indiqué que le projet de loi de lutte contre séparatisme islamique intègrera un article afin de mettre un terme à la délivrance par les médecins de certificats de virginité. Les médecins encourront une peine de prison de 1 an ainsi que 15 000 € d’amendes. 

L’Association Nationale des Centres d’IVG et de Contraception (L’ANCIC) a déclaré qu’elle s’inquiétait de ce projet de loi contre les « tests de virginité », elle avertit que dans certains cas, les femmes étaient en réel danger et que cette interdiction nierait cette pratique sans la faire disparaitre. Pour l’association les médecins devraient pouvoir bénéficier de nouveaux moyens, et non de punissions afin de lutter plus fortement contre les violences faites aux femmes.

Nous voulons interdire les certificats de virginité qui sont produits par des médecins, que vous voulons pénaliser. Nous réfléchissions à l’idée de pénaliser les commanditaires, les parents. » Marlène Shiappa, Ministre déléguée chargée de la Citoyenneté dans l'émission C à vous.
A propos du rédacteur Damien Chay
AvatarFondateur du site En-Bref.
Passionné de nouvelles technologies et d'actualités internationales.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *