fbpx

Le prix Nobel de chimie est attribué à la Française Emmanuelle Charpentier et à l’Américaine Jennifer Doudna, pour leurs « ciseaux moléculaires »

Audrey Chay

Le prix Nobel de chimie 2020 a été attribué ce mercredi 7 octobre 2020 à la Française Emmanuelle Charpentier et l’Américaine Jennifer Doudna.

Emmanuelle Charpentier, 51 ans, est une microbiologiste, généticienne et biochimiste formée à l’Institut Pierre-et-Marie Curie. La scientifique travaille à Berlin où elle dirige le centre de recherches Max Planck pour la science des pathogènes. Jennifer Doudna, âgée de 56 ans, est professeure de biochimie et de biologie moléculaire à l’Université de Californie à Berkeley. Elles ont commencé à travailler ensemble en 2011, sur le système immunitaire d’une bactérie avec l’idée qu’elles pourraient peut-être développer une nouvelle forme d’antibiotique.

L’académie suédoise a récompensé les deux chercheuses pour la découverte du CRISPR-Cas9, un mécanisme qui permet aux bactéries de se protéger des attaques virales par un effet de ciseau moléculaire. Crispr permet de modifier un gène existant. Il est facile d’emploi, peu coûteux, et permet aux scientifiques d’aller couper l’ADN exactement là où ils le veulent, pour par exemple créer ou corriger une mutation génétique et soigner des maladies rares. Cette technologie contribue à de nouvelles thérapies contre le cancer et peut guérir des maladies héréditaires.

Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna sont les sixième et septième femmes à remporter un prix Nobel de chimie depuis 1901. En 118 ans, ce Nobel a été attribué à 183 hommes et 5 femmes. C’est la première fois qu’un Nobel scientifique est remis à un duo 100 % féminin.

A propos du rédacteur Audrey Chay
Audrey ChayPassionnée de musique, de séries et de cinéma. Diplômée en imagerie médicale, en sciences de la terre et en sciences et techniques médico-social.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *